samedi 28 mars 2020

Lettre ouverte des paysannes et paysans de Loire-Atlantique suite à la fermeture des marchés

Nous sommes des paysannes et paysans de Loire-Atlantique et nous apprenons avec étonnement et désarroi la décision prise par le gouvernement d'étendre les mesures de confinement aux marchés ouverts dans tout le pays.

De l'étonnement d'abord. Face à la pandémie à laquelle nous faisons face comme tout le monde, beaucoup attendent que nous soyons présents pour accompagner dans l'épreuve un peuple confiné et nous entendons ce besoin. Pourtant, le gouvernement décide de la fermeture des marchés, là où chaque semaine de nombreuses personnes viennent se ravitailler en produits frais et là où des producteurs viennent vendre une large part de leurs productions car ils ont fait le choix d'une vente de proximité et des circuits-courts.

Du désarroi ensuite parce le gouvernement opère ainsi clairement et sciemment un arbitrage politique entre ce qu'il faut absolument maintenir à flot - les supermarchés, la grande distribution - et ce qu'on est prêt à contrario à mettre à l'arrêt dans la période de confinement. Ceci augure d'un aveuglement préoccupant sur les leçons à tirer de cette crise et sur les directions à suivre.

Est-il vraiment prouvé et évident que les risques de contagion sont plus élevés dans un marché en plein air que dans un supermarché fermé? Les risques de contagion sont-ils vraiment plus faibles pour des produits dont la chaîne de production nécessite une multitude d'intermédiaires ou pour des produits frais vendus en direct? L'agro-industrie est connue pour ses nombreuses crises sanitaires et c'est cependant ce système qui est promu par le gouvernement.

On nous dit depuis dix jours que nous sommes en guerre, comme une manière de nous faire accepter les nombreuses contradictions et manquements du gouvernement face à cette situation. Comme une manière de rendre impossible toute mise en cause des choix formulés, des orientations prises. Le gouvernement appelle publiquement à ce qu'une "armée de l'ombre" soit levée, puisque les fermes industrielles sont désormais dépourvues de leur main d’œuvre détachée pour les récoltes du printemps. Après avoir isolé, fragmenté le monde paysan, après l'avoir soumis à se plier aux lois de l'agro-industrie et à l'artificialisation continue des terres nourricières, on cherche à dresser les agriculteurs au haut rang de héros discrets de la guerre contre le virus. Et dans le même temps on ferme les marchés de plein air, parce qu'il faut bien durcir le ton et que l'on se soucie finalement peu de sacrifier les formes d'agriculture qui priorisent encore le soin des populations et des terres.

Nous n'avons pas besoin qu'un gouvernement qui a choisi délibérément de mettre en crise son système de santé comme sa production agricole nous fasse sans arrêt des leçons sur nos manières d'appréhender ce désastre sanitaire. Nous sommes suffisamment attachés à notre histoire et à nos terres pour prendre la mesure de la gravité de la situation et agir en conséquence. Nous ne cessons d'ailleurs de répéter que ce système, s'il ne se donne pas les moyens de changer profondément, court à sa perte.

Alors oui, prenons au sérieux l'épidémie du coronavirus, appliquons les gestes et les distances à observer pour l'endiguer, mais ne nous laissons pas malmener par des mesures néfastes, qui entérinent l'emprise de l'agro-industrie. En ces temps de dur retour aux contingences biologiques et où la bulle de déni dans laquelle s'est retranchée le monde moderne éclate, les incohérences du système sont mises à nu. Une agriculture paysanne et respectueuse du vivant nous semble être la seule à même de ne pas susciter d'autres crises plus brutales encore, du fait de l'intoxication des sols, de la dépendance aux énergies fossiles et du réchauffement climatique. Il est possible de la soutenir ici et maintenant. Nous appelons à nous organiser partout dans le département pour répondre à la situation.

La proposition est simple et modeste dans un premier temps. Nous voulons contribuer à élaborer une cartes des points de distribution qui viendront se substituer aux marchés interdits. Nous invitons tous les producteurs du département à échanger afin de proposer d'autres lieux, et à monter au créneau pour obtenir le maintien ou la réouverture des marchés dans les plus brefs délais . Il est tout à fait possible de penser l’aménagement d'un certain nombre d'entre eux dans des espaces suffisamment grands pour tenir compte des précautions nécessaires. Nous nous soucions aussi du fait que des invendus puissent être acheminés vers des points de redistribution et pour la production de repas solidaires pour les populations les plus précarisées par le confinement. C’est le cas de l’Autre Hangar à Nantes.

Afin d'aider à se fédérer et de collecter les informations nécessaires, nous mettons à disposition un numéro d'appel - 0652640032 - et une adresse mail : paysantraide@riseup.net

Nous invitons à des initiatives de ce type dans d’autres départements.

jeudi 18 juillet 2019

A venir... Soirée dégustation, vente et concert

Samedi 27 juillet 2019

" Du pain, du vin, du fromage, du cochon... et de la musique ! "


Avec :

Le pain au levain de Morvan le Coz et Léa Pradier "Le pain des champs", ferme de Kerdroc'h, Saint Gilles Pligeaux

Les vins vivants, proposés par Arnaud Dietrich "Trink", Plougonver

Le fromage et yaourt de brebis, fabriqués par Gael Le Jeune et Gaït Guérin, ferme de "Ty Losket", Grâces

Le porc blanc de l'ouest, de la ferme "Le chant des Armoricaines", élevé par Charlotte Roussel et Edern Philippe, Saint Connan

La confiture et jus de fruits rouges, du verger "Les délices de Lein Tan" concoctée par Christophe Marchand, Plougonver

Le beurre et caramel de Maëve et Stéphane Terlet "Couleur Froment", Mael Pestivien

Et...de la musique avec le duo "BERTOLINO-LEGAC", distillateur d'une musique ou les sonorités de la flûte traversière en bois et de la vielle à roue électro-acoustique se croisent, fusionnent par moments, pour mieux se disperser, voltiger et nous amener dans une ballade à la fois hypnotique et pleine de surprises.

Le duo nous transporte, dans un univers onirique et enivrant tout à fait passionnant...douce transe !

Venez nombreux, les papilles dans les oreilles ouvertes !

Accès à la ferme : à partir de la Nationale 12, prendre la route de Callac (D787). Vous verrez le panneau "Ty Losquet" au bout de 3,5km sur la droite. Tournez et continuez jusqu'à arriver dans la cour de ferme.



mercredi 19 juin 2019

Nos points de vente 2019

Marchés :

  • Pléhédel, le lundi soir en été
  • Paimpol, le mardi matin
  • Pabu, marché bio le mardi soir
  • Guingamp, le vendredi matin
  • Plérin, marché couvert à côté du centre Eleusis le vendredi soir

 

Vente à la ferme le mardi soir entre 18 et 20h


Magasins :

  • Les Prairies Bio, Grâces
  • Biocoop Guingampaise, Saint-Agathon
  • Lunesol, Biocoop de Paimpol

lundi 9 juillet 2018

Pain, fromage, confiture, cochon, vin, MUSIQUE !

A venir à Ty Losket, le vendredi 20 juillet, entre 19h et 23h, concert, dégustation et vente à la ferme...

Avec :

Le pain au levain de Mathieu Caraes, Plougonver.
Les vins vivants, proposés par Arnaud Dietrich ("Trink"), Plougonver.
Le fromage de brebis de la ferme de Ty Losket, fabriqué par Gael Le Jeune et Gaït Guérin, Grâces.
Le porc blanc de l'ouest, de la ferme du Petit Faut, élevé et transformé par Camille Bellec et Nicolas Auffret, St Nicodème.
La confiture de fruits rouges, du verger de Lein Tan concoctée par Souchia et Greg, Plougonver.

Et... de la musique avec le groupe Altavoz, distillateur d'une musique originale, joyeuse et psychédélique, inspirée des Balkans, de l’Afrique, du Moyent-Orient et du bastringue, dans laquelle l’accordéon de Jérôme Soulas se mêle à l’orgue Farfisa, et la batterie aux klaxons de Patrick Gigon. 
Un set ravageur et époustouflant !

lundi 28 mai 2018

Reprise de la vente à la ferme le mardi soir

Tous les mardis entre 18 et 20 heures, venez nous rendre visite sur la ferme
et retrouvez tous nos produits !!!








lundi 15 janvier 2018

mercredi 6 décembre 2017

Idées cadeaux !!!

Je ne peux que vous recommander la lecture de ces deux livres que vous pourrez aussi offrir pour les fêtes de fin d'année (aux éditions du bout de la ville) :

    Le ménage des champs de Xavier Noulhianne

    Le paysan impossible. Récit de luttes de Yannick Ogor

Ces deux livres sont très bien écrits, bien documentés et très proches de la réalité que je vis sur ma ferme, même si on peut lire dans Le Télégramme que je suis une "paysanne heureuse". On partage tous le même monde.




jeudi 27 juillet 2017

A venir le mercredi 2 août 2017 : dégustation et vente à la ferme

  


Mercredi 2 août, à partir de 19h, nous vous invitons sur la ferme de Ty Losket (Grâces, route de Callac) pour une dégustation-vente.



Au menu :

  • pains au levain naturel cuit au four à bois par Damien Macé (Plougonver)
  • vins naturels proposés par Arnaud Dietrich (Trink !)
  • fromages de brebis fermiers (Ferme de Ty Losket).


Renseignements : 06 43 93 17 89
 

jeudi 6 avril 2017

Saison 2017

Avec le printemps, les agneaux sont arrivés et, avec eux, le bon lait des brebis de Ty Losket !!!

--> La vente à la ferme reprend tous les mardis soir de 18h à 20h

           à partir du mardi 11 avril 2017

      

      Bienvenue à tous les petits curieux qui veulent assister à la traite, faire un petit tour sur la ferme et rencontrer différentes créatures comme Framboise, l'ânesse qui met l'ambiance dans le troupeau.

 

 



Accès à la ferme : à partir de la Nationale 12, prendre la route de Callac (D787). Vous verrez le panneau "Ty Losquet" au bout de 3,5km sur la droite. Tournez et continuez jusqu'à arriver dans la cour de ferme.
 



vendredi 1 avril 2016

Et ça repart...




Vous trouverez les premiers yaourts et les premiers fromages dans le magasin "Prairies Bio" à Grâces et à la Biocoop de Ploumagoar ainsi que la Biocoop de Paimpol.

Je serai également présente le mardi matin sur le marché de Paimpol (à partir du 5 avril) et le vendredi matin sur le marché de Guingamp (dès le 8 avril).





Au plaisir de vous rencontrer...




lundi 26 mai 2014

Dimanche 1er juin, Fête du lait bio : venez partager un p'tit déj/brunch à Ty Losket !

Le 1er juin, la Fête du lait bio fête ses 10 ans, l'occasion de se retrouver à Ty Losquet (de 8h30 à 12h) et partager un délicieux petit déjeuner / brunch composé de produits biologiques locaux.



La Fête du lait bio est organisée par les différents groupements départementaux d’agriculteurs biologiques (notamment le GAB 22) et contribue à faire connaître les valeurs et les pratiques de la bio au grand public.

Cette matinée sera riche en animations (visite de la ferme, traite des brebis, lecture contée, mini-marché de producteurs bio locaux, etc.)


Pour le petit déjeuner à la ferme, vous pourrez déguster les produits de :
  • Yvain Chambard de Saint-Clet (PAIN)
  • Isabelle Allain - GAEC du Wern - Ploubezre (BEURRE) 
  • Julien Bachelet - L’île aux Gourmands - Ploumilliau (CONFITURES)
  • Jean-Luc Kerroux - Les Vergers de la Côte de Granit (JUS DE POMMES
  • Régine et Alain Civi de Pont-Melvez (LAIT DE VACHE)
  • Nadine Buet-Ohier - Ferme de Goazio - Pommerit-le-Vicomte (ŒUFS)
  • Marc et Marie, La Taup'EcoLogik - Moutéru (FRAISES)
  • GAEC de Ty Losket (YAOURT DE BREBIS)
  • Biocoop de Guingamp (CAFÉ, THÉ, SUCRE, etc.)

Réservation conseillée au 06 52 82 91 64

Tarifs (Petit déjeuner & Animations) :
  • 5 € Plein tarif
  • 4 € étudiants/demandeurs d’emploi
  • 3 € enfants jusqu’à 12 ans (gratuit moins de 3 ans).
N'hésitez pas à repartir avec votre bol « Collector » de la Fête du lait Bio, édition 2014 !

Nous recherchons encore des bénévoles.

Accès à la ferme : à partir de la Nationale 12, prendre la route de Callac (D787). Vous verrez le panneau "Ty Losquet" au bout de 3,5km sur la droite. Tournez et continuez jusqu'à arriver dans la cour de ferme.



lundi 28 avril 2014

Deux événements à ne pas manquer cette fin de semaine !

D'abord, nos amis maraîchers Marc et Marie organisent une petite fête sur leur ferme ce dimanche avec crêpes, musique et autres animations SURPRISE !




Ensuite, les collectifs en lutte contre le puçage électronique obligatoire des moutons et des chèvres se réunissent les 2-3 mai à St-Cadou (Sizun, 29).
A cette occasion :
  • Le vendredi 2 mai à 21h se tiendra une projection-discussion ouverte au public
  • Le samedi 3 mai à 21h au grand fest-noz de soutien


mardi 28 janvier 2014

Bloavez Mat / Bonne année 2014 !


12 agneaux sont nés depuis le début de l'année.
Qui dit agneaux dit lait, qui dit lait dit FROMAGES et ... YAOURTS !
Patience, encore 2 voire 3 bonnes semaines nous séparent de leur arrivée.

Cette année, vous nous retrouverez :
  • à la ferme tous les mercredis, de 16h30 à 19h
  • sur les marchés de :
    • Paimpol, le mardi matin
    • Lannion, le jeudi matin
    • Guingamp, le vendredi matin
  • au fournil de Corinne Millon, Mill'Pains à Pléguien, le lundi de 16h à 20h
  • au sein de l'association de consommateurs Berradenn, à Belle-Isle-en-Terre, pour tous renseignements : Christelle Guezou 02.96.21.81.38 ou berraden@gmail.com

Cette année aussi, nous sommes en création d'une association de producteurs. Du coup, on se regroupe avec :
  • Nadine Buet-Ohier, de la ferme de Goazio (oeufs, poulets de chair, fraises et autres petits fruits) à Pommerit-Le-Vicomte
  • Israel Cabrera (pain) de Plounevez-Moëdec
  • et d'autres producteurs en dépôt (farines, miel, confitures et sirops, viande de porc, bières...)

Enfin, notez sur vos agendas la date du dimanche 1er juin 2014 :

P'tit Déj Bio à la ferme de Ty Losket

un petit déjeuner gourmand composé de produits biologiques locaux et un ensemble d'animations seront proposés sur la ferme





mardi 17 décembre 2013

Nouveau scandale de la viande de cheval : LES PUCES RFID NE SERVENT À RIEN !

Depuis le 1er janvier 2008 en France, tous les équidés doivent être identifiés au moyen d'une puce RFID sous cutanée comme nous l'explique le service des Haras nationaux.


 Injecteur: petite seringue stérile à usage unique. L'injection se fait dans le tissu graisseux du ligament cervical (©FG/IFCE)               

Problème : ce dispositif est complètement impuissant à prévenir les scandales sanitaires qui s'enchaînent depuis 6 mois autour du traffic de viande de cheval (affaire Spanghero, nouveau scandale révélé le 15 décembre 2013).

Pendant ce temps à la Chambre régionale d'agriculture de Bretagne, on maintient l'obligation pour les éleveurs ovins et caprins de recourir à ce même type de puce pour maintenir "un statut sanitaire irréprochable pour la Bretagne" comme nous le rapporte le magazine Terra !!!


Extrait d'un document envoyé par la Chambre d'agriculture pour nous expliquer comment "électroniser notre cheptel".


Nous à Ty Losket, on ne puce pas nos animaux et on ne s'en cache pas car ça ne sert à rien. Ça ne sert qu'à engraisser un énième lobby industriel et à faire croire à la population que la traçabilité high-tech les protègent.


Visionnez le film Mouton 2.0 !!!


Éleveurs sanctionnés, en détresse devant l'industrialisation de l'élevage à marche forcée : obtenez du soutien, appelez le collectif breton-normand "Faut pas pousser" au 02.96.74.75.65.