mardi 28 juin 2011

Dans l'attente, nous continuons de recevoir des mots touchants...

Merci,

Nous avons eu le bonheur de participer, à Ty Losquet, le 10 juin dernier, à un rassemblement très convivial en appui au projet d’installation de Coline et Gaël dans cette ferme. 
 
Un marché et une Fest-Noz ont réuni près de 200 personnes, convergence de nombreux responsables et membres d’associations professionnelles et syndicales, voisins agriculteurs, amis et familles des porteurs du projet. Une chaleureuse communauté avec beaucoup de jeunes.

Nous sommes venus de la région de Lyon, où nous habitons. Nous sommes les grands-parents de Léonie, la fille de Coline et Benjamin. Nous sommes souvent dans le petit village de Corrençon-en Vercors, près de Grenoble, très proches de la chèvrerie des Cabrioles, créée il y a quelques années par 2 jeunes de l’âge de Coline et Gaël. Cette chèvrerie est, aujourd’hui, un des atouts de la vie du village et une réussite économique.

« Nous empruntons la terre à nos enfants ». Faisons en sorte que nos enfants puissent travailler cette terre. 
 
Merci de tout faire pour que le projet de Coline et Gaël se concrétise. Concret veut dire « croître ensemble ». Merci pour ce vivre-ensemble partagé ce vendredi 10 juin, après celui du 14 mai et toutes les actions d’appui  depuis quatre mois.

Merci et à très bientôt.
Anne-Marie et Georges

dimanche 12 juin 2011

Plus de 2300 signatures de soutien remises au directeur de la DRAAF

Mercredi 8 juin, Louis Biannic, directeur régional de l'agriculture, l'alimentation et des forêts (DRAAF) s'est rendu sur la ferme de Ty Losquet pour y rencontrer les candidats à la reprise. Ce déplacement a finalement été très utile car cela a permis de mettre en évidence certains faits :
  • aucune parcelle de la ferme de Ty Losquet n'est contigüe aux parcelles qu'exploitent les Nogré. Les 12 hectares de SAU de Ty Losquet ne feront qu'accentuer le morcellement parcellaire de l'exploitation de ces derniers
  • c'est peu crédible de prétendre à un système herbager en élevage bovin conventionnel sur une surface aussi petite
  • Ty Losquet est en surplomb d’un cours d’eau, une production biologique limitera de façon certaine l’impact d’une activité agricole sur la qualité de l’eau
  • Ty Losquet est une ferme en l'état. Ce ne sont pas seulement des terres à ajouter à une autre ferme, mais des bâtiments agricoles et maisons d'habitation pour les exploitants. Au final, attribuer Ty Losquet aux Nogré ferait disparaître une ferme

Cette rencontre était aussi l'occasion de défendre la viabilité du projet de Coline et Gael et de réaffirmer leur détermination à se battre jusqu'au bout y compris saisir le tribunal administratif car la SAFER a failli à plusieurs stades à son obligation d'impartialité (désinformation de Philippe Prigent, vice-président de la SAFER, ce dernier affirmant en comité technique que Gael et Coline avaient trouvé une ferme à Trédrez-Loquémeau et écartant d'emblée leur projet, diffamation de Joseph Gautier, président de la SAFER, sur la viabilité du projet de Coline et Gael alors même qu'elles ont eu un avis favorable de la banque, etc.)

Surtout, plus de 2300 signatures de soutien ont été remises au directeur de la DRAAF, pour lui rappeler la demande sociétale pour de tels projets, pour une agriculture relocalisée et plus respectueuse de l'environnement et des humains.

À partir du moment où elle reçoit les documents de la SAFER, la DRAAF dispose d'un mois pour trancher.

samedi 11 juin 2011

Les paniers et fest-noz de la solidarité

Mersi bras aux producteurs locaux, musiciens et sympathisants pour avoir répondu à l'invitation au marché à la ferme et au fest-noz. Pour l'occasion, l'association Blaz ar Vro  qui rassemble des producteurs agricoles locaux et des consommateurs désireux de donner du sens à leurs achats, avait convié ses adhérents à déplacer pour la distribution des paniers sur le site de Ty Losquet. Cet élan de solidarité a été suivi par de nombreux autres producteurs locaux malgré la pluie.


Le marché a été suivi par un fest-noz animé par plusieurs sonneurs (Bodros - Le Dissez, Menneteau - Ar Rouz, Urvoy - Malrieu). Cette mobilisation du monde agricole et culturel, qui rappelle le pique-nique citoyen du 14 mai dernier qui avait rassemblé près d'un demi-millier de sympathisants, montre l'ancrage de Coline et Gael dans ce pays guingampais.

Article publié dans Le Télégramme, le 11 juin 2011 :
Le Télégramme 

Article publié dans Ouest France, page Agriculture, le 12 juin 2011 :
Ouest France

vendredi 3 juin 2011

Fest-noz et marché de producteurs le vendredi 10 juin à Ty Losquet

17h-20h : _ Marché de producteurs

Producteurs de l'association Blaz ar vro :
  • Dominique et Karine Boutouiller (légumes, cochon)
  • Roger Dagorn (produits au lait de vache)
  • Cécile Thomas (pain)
  • Gildas Le Bars (crêpes, galettes et œufs)
  • Didier Ducauroy (miel)
  • Paul et Pascale Salliou (gelée de pomme)
Autres producteurs :
21h : _ Fest-Noz

Avec les sonneurs et chanteurs :
Veuillez nombreux car ce sera sûrement la décision de Biannic à fêter et faites passer le message !

mercredi 1 juin 2011

Coline et Gael, une installation viable et attendue

Vendredi 27 mai, la municipalité de Guingamp a symboliquement attribué à Coline et Gael, un emplacement sur le marché de Guingamp. Ce fut l'occasion de faire signer la pétition qui demande à M. Louis Biannic, Directeur Régional de l’Alimentation, l’Agriculture et la Forêt de Bretagne (DRAAF), de leur attribuer la petite ferme de Ty Losquet. Cette pétition connait un réel succès (plus de 2000 signatures à ce jour). Ce succès traduit la demande des citoyens pour plus de projets agricoles respectueux de la terre et des humains. Beaucoup d'encouragements de consommateurs et surtout de la solidarité des producteurs présents sur le marché où Coline et Gael comptent commercialiser leurs fromages et yaourts dès le printemps prochain. Elles se sont vraiment senties attendues.

 
13 heures, direction le site de Ty Losquet sur la route de Callac pour une conférence de presse (Télégramme, Ouest France et Paysan Breton), durant laquelle elles sont revenues sur la viabilité de leur projet et leur détermination à aller jusqu'au bout dans leur combat. Pour rappel, dans l'édition de Ouest France du 20 mai, Joseph Gautier, président de la SAFER avait essayé de discréditer la viabilité économique du projet, malgré l'avis favorable de la banque. Ensuite, lors de l'assemblée générale de la SAFER le même jour, la FDSEA et la SAFER ont avancé des chiffres ridicules sur les marges brutes par brebis (160/180€ en bio), démontrant ainsi leur incompétence à évaluer ce genre de projets non-conventionnels. La marge brute par brebis est plutôt de l'ordre de 400€ en transformation et circuits courts. La valorisation qui fait la force de ces projets est malheureusement souvent occultée dans l'évaluation.

Coline et Gael ont eu d'ailleurs l'occasion de démontrer la viabilité de leur projet à la commission CDOA-Structures du 24 mars à la DDTM des Côtes d'Armor. Leur demande d'autorisation d'exploiter a été acceptée à l'unanimité par cette commission.

Ce camouflé à tous ceux qui s'opposent à l'installation de Coline et Gael, ne divertit en rien leur détermination et la confiance qu'elles entretiennent en l'avis qui sera rendu par le commissaire du gouvernement avant le 15 juin. Elles posent ci-dessous devant un immense panneau planté sur la route de Callac annonçant la production prochaine de tommes de brebis et yaourts sur la petite ferme de Ty Losquet.



Article publié dans Ouest France, page Agriculture, le 28 mai 2011 :
Ouest France

Article publié dans Le Télégramme, le 28 mai 2011 :
Le Télégramme